Blog de Joël Gombin

Une interface entre moi et le monde

PS – Floride, même combat ?

Posted by joelgombin sur 23 novembre 2008

Décidément, le PS ne se sera rien épargné pour ce congrès. La situation politique y est déjà complexe, mais en plus, Ségolène Royal et Martine Aubry obtiennent quasiment le même nombre de voix…

Je ne jouerai pas ici aux Madames Soleil sur l’avenir du PS et de la gauche. J’avoue que je n’en sais rien : il est vrai que le niveau de détestation et de conflit est très haut en ce moment en PS, et en même temps la scission que certains évoquent me semble problématique dans la mesure où on voit mal quel en serait le clivage idéologique et social fondateur.

Nombre d'adhérents par fédération

Nombre d'adhérents par fédération

En attendant, je me suis amusé à regarder un peu les résultats des différents votes des militants. Première surprise : les seules données qu’on peut trouver sont celles relatives au deuxième tour du vote pour le (la) premier(e) secrétaire (si quelqu’un a d’autres données, merci de me le signaler !).

Voici déjà une carte représentant la taille relative de chacune des fédérations. Comme on le sait, la géographie socialiste est un peu particulière : les principales fédérations, outre celles d’Ile-de-France, sont situées dans le Nord-Pas de Calais et au Sud d’une ligne La Rochelle-Genève.

Au total, quelques fédérations concentrent la plus grande part des adhérents du PS. Ainsi, les 6 plus grosses « fédés » (dans l’ordre, Paris, le Pas-de-Calais, le Nord, les Bouches-du-Rhône, l’Hérault et la Haute-Garonne) comptent à elles seules plus de 30 % des adhérents du PS (mais moins de 28 % des votants, ces fédés ayant connu une abstention plus élevée que les autres – particulièrement celle de Paris).

la France des fédérations socialistes

La France des fédérations socialistes

Du coup, la France socialiste n’est pas la France des cartes de géographie. On peut essayer d’en donner une représentation graphique, via un procédé que l’on appelle l’anamorphose : il consiste à donner à chaque territoire (ici, chaque département) une surface proportionnelle à une quantité représentée (ici, le nombre d’adhérents par fédération). Voici à quoi ressemble la France des socialistes.

Une caractéristique marquante de ce deuxième tour est la grande variation du niveau de l’abstention. Ce sont surtout les grosses fédés qui se sont fortement abstenues, comme le montre la carte (et comme le confirme une analyse statistique). L’interprétation n’en est pas aisée : est-ce du fait d’un plus grand nombre de cartes de complaisance dans ces fédés (mais pourquoi faire des cartes de complaisance si on ne les fait pas voter ?) ? S’agit-il de fédérations davantage urbaines, dans lesquelles il serait plus difficile pour certains adhérents de se libérer pour aller voter ? De fédés dans lesquelles Benoît Hamon a réalisé de bons scores et où le report de voix sur Martine Aubry serait mauvais ? Malheureusement, les données dont je dispose ne me permettent pas de répondre.

L'abstention au 2ème tour

L'abstention au 2ème tour

En tout cas, il n’y a pas de corrélation entre l’abstention et l’orientation d’une fédé pour Royal ou Aubry.

La carte suivante montre l’orientation de chacune des fédés. On voit une Royal dont les soutiens dans le parti sont plutôt méridionaux, tandis que sans surprise Aubry trouve surtout ses soutiens au Nord. Autre élément qui saute aux yeux : le relativement faible soutien apporté à Aubry par les fédérations franciliennes lui a coûté cher. La désorganisation du camp delanoïste n’est ainsi pas pour rien dans le syndrome floridien actuel du PS…

La France des deux premières secrétaires

La France des deux premières secrétaires

4 Réponses to “PS – Floride, même combat ?”

  1. Baptiste said

    Les anamorphoses ont-elles été aussi réalisées avec philcarto ?

  2. joelgombin said

    Non. Le fond de carte en anamorphose a été réalisé avec un logiciel intitulé ScapeToad, conçu par l’équipe Choros de l’EPFL. Les cartes ont ensuite été réalisées avec MapInfo (je n’utilise finalement que peu PhilCarto, à cause de la difficulté à avoir des fonds de carte sous PhilCarto – par ailleurs c’est un très bon logiciel).

  3. sam said

    Une remarque : en Floride, on n’a pas revoté.

    Sachant parfaitement quel eût été le résultat d’un nouveau vote et d’un décompte sérieux, on a simplement fait semblant de recompter pendant trois semaines avant que la Cour supême républicaine ne déclare « Basta ! Vive le président George W.Bush ! »

  4. TB said

    En ce qui concerne les taux d’abstentions élevés des grosses fédérations, et connaissant un peu le fonctionnement de la section de mon quartier, je doute fort que quiconque rue de Solférino sache exactement combien il y a de militants encartés à un instant donné. Oui, je sais, ne peuvent en principe voter que les militants ayant dûment réglé leur cotisation (c’est le critère d’appartenance le plus sûr). Mais justement : quand vérifie-t-on la cotisation des présumés abstentionnistes ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :